Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 01:58
Dites stop à vos acouphènes
Dites stop à vos acouphènes

La pétition "Donnez des moyens à la recherche sur les acouphènes" va bientôt atteindre 1600 signatures! Un très bon résultat et la meilleure progression en audience. Un rayonnement tant au niveau des medias et des professionnels de santé qui la relaient et la soutiennent massivement.

Signez-la, vous aussi, partagez-la et participez à cette grande cause. Toutes les personnes atteintes d’acouphènes comptent sur vous.

Voici des témoignages récents de signataires de notre pétition :

  • Sergio L. : ‘Je souffre aussi des acouphènes à cause de la guerre.’
  • Kary L. : ‘C'est une préoccupation et doit être un problème de santé publique.’
  • Jean-Louis G. : ‘Je signe parce que je souffre également d'acouphènes depuis 9 ans, et ils sont de plus en plus agressifs.’
  • Nathalie K. : ‘Je souffre d'acouphènes, de déficience auditive et d'hyperacousie. Et rien n'y fait et c'est le vide scientifique. Inacceptable!’
  • Sonia P. : ‘J'ai une amie qui souffre le martyr’.

Notre pétition est gérée par Change.org qui assure en toute indépendance son suivi et le décomptage exact des signataires. Cliquez sur ce lien : https://www.change.org/p/aux-politiques-et-%C3%A0-tous-les-d%C3%A9cisionnaires-donnez-des-moyens-%C3%A0-la-recherche-sur-les-acouph%C3%A8nes

Philippe Barraqué, créateur de la pétition 'Donnez des moyens à la recherche sur les acouphènes', musicothérapeute, expert santé.

www.stop-acouphenes.fr La thérapie sonore conseillée par les ORL

www.sophro-acouphenes.fr Séances de sophrologie à domicile

Repost 0
Published by Philippe Barraqué Le blog des acouphéniens - dans santé
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 02:19

buddha-lotus.jpg Mantra contre les acouphènes

Lorsque vous traversez des moments difficiles, que vous êtes sur le point de tout lâcher, pratiquez le mantra du Bouddha Médecin Sangyé Menla que vous répéterez le plus possible dans la journée.

'Téyata OM Békadzé Békadzé Maha Békadzé Radza Samoungaté Soha'

Sentez-vous entouré d'une douce lumière bleue qui agit sur les zones en souffrance, les cellules, le cortex.
On peut très bien pratiquer des mantras en dehors de toute conviction spirituelle. On célèbre simplement le sacré qui est en chacun de nous et qui peut nous faire du bien.
Tout ce qui est positif pour vous, soyez preneur sans juger. Accueillez. Relaxez.

Philippe Barraqué, musicothérapeute, musicologue

www.stop-acouphenes.fr

www.yogaduson.info

Le blog des acouphéniens - Philippe Barraqué - Reproduction interdite


Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 02:05

oreillenavajos Le blog des acouphéniens - Philippe Barraqué

Je voudrais vous parler aujourd'hui des forums sur les acouphènes et vous dire de ne pas vous laisser enfermer dans l'ambiance souvent "pathos" de certaines communautés d'internautes.

Sur ce blog et dans mon groupe Facebook Acouphènes Solutions, j'essaye toujours d'ouvrir grand les portes et de privilégier l'ouverture du coeur. Dans d'autres, on constate que les webmasters sont des professionnels du référencement et que par l'audience qu'ils se font avec les acouphènes, ils se constituent un panel de clients pour les laboratoires, les dentistes, les sophrologues, etc.

De plus, le profil psychologique de certains patients acouphéniques les prédisposent à des troubles addictifs et du comportement, de la psychorigidité et une "cérébralisation" excessive de leurs maux. Certains échanges sur ces forums se révèlent extrêmement toxiques (j'ai même constaté des situations particulièrement dramatiques allant jusqu'au suicide).

Trop parler des acouphènes sur ces forums, c'est se focaliser davantage sur les bruits auditifs et de ce fait, risquer de les faire augmenter d'intensité sonore. Ces conseils de bon sens sont repris par la plupart des médecins ORL. En effet, si vous lisez certains propos, vous comprendrez bien vite qu'aux acouphènes s'ajoute une tendance certaine à trop s'écouter, à trop les écouter.

Beaucoup vous disent que leurs acouphènes n'ont rien à voir avec un problème psychique, et pourtant vous les voyez discuter à longueur de journée de leurs anxiolytiques!

De la mesure et de la justesse en toute chose pour mieux s'entendre et être entendu.

Philippe Barraqué, musicothérapeute, docteur en musicologie

Faites confiance à un spécialiste de la thérapie sonique, auteur des méthodes Stop Acouphènes et Sophro Acouphènes : www.stop-acouphenes.fr www.sophro-acouphenes.fr  (plus de 70% d'amélioration avec ces méthodes exclusives).

Philippe Barraqué est l'auteur de l'ouvrage (+CD) Dites stop à vos acouphènes paru aux éditions J.Lyon (groupe Guy Trédaniel), la meilleure vente 2014 des thérapies anti-acouphènes.

Le blog des acouphéniens - Philippe Barraqué - Tous droits réservés

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 16:52

cortex Une solution efficace quand on a tout essayé pour se libérer de ces sons obsédants que sont les acouphènes : un MP3 de thérapie sonore réalisé sur mesure à vos fréquences acouphéniques.

Vous sélectionnez vos fréquences en cliquant sur la vidéo http://youtu.be/ZX6PyJsY-4Q?list=UUpDZs7Neax20GIobqA6QhEw et vous les indiquez sur votre commande. Autre avantage exclusif, vous avez la possibilité de répartir les fréquences en fonction des acouphènes entendus dans chaque oreille. Le fichier est réalisé spécialement pour vous par un audiologiste, ce qui est une garantie d'excellence et d'efficacité sans équivalent par rapport aux générateurs de sons et aux programmes automatisés.

Ce MP3 reproduit  en continu le(s) son(s) de votre ou vos acouphènes associé(s) à des bruits blanc et rose, ainsi qu'à des rythmes cérébraux Alpha/Thêta/Delta favorisant l'habituation et la relaxation profonde (durée 1h).

Prouvée scientifiquement, l'écoute régulière de bruits de masquage associés aux fréquences des acouphènes réduisent leur puissance de façon permanente. Vos acouphènes se feront ainsi plus discrets, ce qui améliorera votre vie au quotidien et la qualité de votre sommeil.

Inclus dans la prestation, bénéficiez par mail des conseils d'un spécialiste en pathologie acouphénique. Qualité de la prestation et qualité du suivi, il vous suffit de cliquer sur le site : www.stop-acouphenes.fr

Philippe Barraqué, musicothérapeute, docteur en musicologie

Le blog des acouphéniens - Philippe Barraqué - Tous droits de reproduction interdits -

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 01:46

femme-enceinte1.jpg Il est assez courant que des femmes enceintes se plaignent de l'apparition d'acouphènes durant leur grossesse. Un symptôme souvent ignoré ou minimisé par le corps médical et pourtant bien réel. Mais quel en est la cause? Philippe Barraqué, expert santé&bien-être vous répond.

Tout se passait jusque-là très bien et voilà qu'après quelques mois de grossesse, des acouphènes résonnent dans vos oreilles. Vous entendez des pulsations cardiaques qui battent comme un pouls dans votre tête et vous rendent migraineuse. Il n'y a pas de fatalité, la principale responsable de ce tintamarre acoustique est la progestérone, une hormone particulièrement active durant la période de gestation.

Que faire alors? Ne pas se laissez envahir par la panique et par le stress, ça ne ferait qu'empirer les bourdonnements d'oreilles! Donc, se calmer, respirer, faire son yoga, s'aérer l'esprit dans la nature. Souvent d'ailleurs, la période de grossesse entraîne également des désordres circulatoires et ces acouphènes pulsatiles qui se font bien présents dans vos oreilles, vous donnent le signal qu'il faut prendre davantage soin de vous, surveiller ce que vous mangez, faire de l'exercice, méditer, voire prier si vous en ressentez la nécessité. Tout est bon pour retrouver le silence.

Une autre solution pour vivre plus zen votre grossesse sans bruit auditif? Ecoutez avec un bon casque audio des bruits blancs, des ambiances naturelles (eau, chants d'oiseaux) ou mieux encore les CD Stop Acouphènes (www.stop-acouphenes.fr).

Ce problème d'acouphènes se rencontre aussi à la ménopause, on n'y pense pas toujours, ou encore comme effets indésirables d'un traitement hormonal de substitution à base de progestérone. Toujours elle, une hormone parfois "bruyante", hyperactive en attendant bébé, mais qui n'a pas que des défauts.

Ce qu'il faut en retenir : en cas d'acouphènes subits, vérifiez vos dosages hormonaux et surveillez votre progestérone de près.

Philippe Barraqué

Expert Santé&Bien-être

Le blog des acouphéniens - Philippe Barraqué - Tous droits réservés - www.blog-des-acoupheniens.fr

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
8 novembre 2014 6 08 /11 /novembre /2014 02:50
Philconf2007halo               
Philippe Barraqué, créateur de la méthode Stop Acouphènes, musicothérapeute, expert santé&bien-être répond à vos questions sur la thérapie sonore.

La thérapie sonore est à privilégier pour soulager, atténuer, voire effacer durablement vos acouphènes et autres inconforts auditifs. Elle est basée sur l'écoute de sons enregistrés sur des fréquences spécifiques et sur des musiques thérapeutiques. Elle est validée scientifiquement car l'audition quotidienne des bruits thérapeutiques entraîne un processus d'habituation sonore faisant diminuer l'intensité des parasites auditifs. Elle agit donc directement sur la plasticité cérébrale du cortex.
 
- Qu'est-ce qu'un bruit blanc?
Philippe Barraqué : Le bruit blanc offre simultanément toutes les fréquences audibles par votre oreille entre 20 Hz et 20 Khz et émises à la même intensité. Tout comme la lumière blanche, il contient toutes les couleurs sonores qui s'unifient en une énergie vibratoire qui progresse par palliers de 3 décibels à mesure que le nombre des fréquences doublent d'une octave à l'autre. Il est perçu comme un souffle continu qui déroule son "ruban de fréquences" en replaçant chaque son à son juste niveau, en effaçant les repères temporels liés à vos acouphènes. C'est typiquement le son que vous entendez quand n'apparait sur l'écran de votre téléviseur déréglé qu'une image "neigeuse". L'écoute régulière de bruit blanc diminue vos bruits parasites en rééquilibrant vos seuils d'audition.
 
- Est-ce vraiment efficace?
Philippe Barraqué : Des études scientifiques, notamment celles réalisées en Angleterre ces dernières années, ont confirmé que les bruits blanc, rose ou brown ont une action réelle de désensibilisation sur les acouphènes et l'hyperacousie. Par son effet de masque, il place en arrière plan sonore vos acouphènes, ce qui diminue leur intensité mais aussi le stress et les réponses inadaptées du système neurovégétatif. Les médecins ORL recommandent l'écoute régulière de bruit blanc, associé ou non au port d'une prothèse auditive adaptée.
 
- Quelle différence avec le bruit rose?
Philippe Barraqué : Les acousticiens considèrent que le bruit rose est plus adapté à la perception de l'oreille humaine, notamment par sa densité sonore constante d'une octave à une autre et sa richesse en fréquences graves. Ils l'utilisent d'ailleurs pour mesurer l'acoustique d'un lieu ou tester des haut-parleurs. Le bruit rose rétablit votre confort auditif alors que le bruit blanc travaille en profondeur sur votre programmation acouphénique. Il est donc bénéfique de les alterner un jour sur deux.
 
- Quelles sont les indications du bruit "brown"?
Philippe Barraqué : C'est un bruit thérapeutique qui est recommandé quand vous souffrez particulièrement d'hyperacousie avec des phénomènes de distorsion ou de compression des sons entendus. Il est utile quand vous avez une déperdition auditive dans les fréquences graves, des acouphènes pulsatiles liés à des troubles vasculaires ou une perception de "bruit de moteur" continu dans les oreilles.
 
- Comment choisir le produit le mieux adapté?
Philippe Barraqué : Nombre de générateurs de bruit blanc et d'ambiances naturelles, de CD "anti-acouphènes", sont apparus sur le marché avec des sons de qualité inégale - car calculés sur des logiciels peu précis - compressés au format Mp3 ou mal échantillonnés. Rien n'est plus simple en effet de faire passer un bruit de souffle analogique pour du bruit blanc ou une fréquence pour une autre! Il est donc nécessaire de choisir un CD réalisé avec du matériel performant et aux normes acoustiques pour obtenir des résultats thérapeutiques durables. Le CD reste le moyen le plus pratique et le plus économique pour traiter vos problèmes auditifs. Il permet facilement de s'immerger dans un bain de fréquences (sons binauraux, radioniques, etc.), de soulager les crises acouphéniques et le stress lié aux agressions sonores en ralentissant les rythmes cérébraux (Alpha, Thêta, Delta). Les CD Cortex (bruits blanc, rose, brown) sont à utiliser en complément des CD Stop Acouphènes.                    
 
- La thérapie sonore peut-elle traiter le stress causé par les acouphènes?
Philippe Barraqué : Il y a des solutions pour mieux vivre avec des acouphènes, pour ne pas céder à la panique, à la dépression et ménager votre entourage. La thérapie sonore est une précieuse alliée, notamment les CD de bruits et de fréquences thérapeutiques. Il suffit donc de les écouter au casque ou de les diffuser dans une pièce pour apaiser vos turbulences émotionnelles et surtout éloigner vos bruits parasites.

CD et livres de thérapie sonore anti-acouphènes : www.stop-acouphenes.fr   

Le blog des acouphéniens - Philippe Barraqué - Tous droits réservés -


Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
5 novembre 2014 3 05 /11 /novembre /2014 01:35

 

machine-a-detruire-le-bruit.jpgVous pouvez essayer la machine à détruire le bruit, vous détruire le moral sur les forums "acouphènes", vous saborder par un bourdonnement constant de pensées et de jugements négatifs!

Il y a peut-être un moyen plus simple pour faire taire les bruits au fond de vos oreilles : www.stop-acouphenes.fr

Le blog des acouphéniens - Philippe Barraqué - Tous droits réservés -

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 03:03

CD Sophro Acouphènes cover

Ecoutez sept extraits du CD de sophrologie anti-acouphènes de Philippe Barraqué, musicothérapeute, spécialiste des techniques de bien-être.

CD Sophro Acouphènes - je guéris mes acouphènes par la sophrologie

Une séance de sophrologie toujours disponible à tout moment. Il suffit de mettre un casque audio et de se détendre profondément.

Extrait 1 CD Sophro Acouphènes (Philippe Barraqué) : https://soundcloud.com/philippe-barraqu/1-sophroacouphenes-philippe-barraque

Extrait 2 CD Sophro Acouphènes (Philippe Barraqué) : https://soundcloud.com/philippe-barraqu/2-sophroacouphenes-philippe-barraque

Extrait 3 CD Sophro Acouphènes (Philippe Barraqué) : https://soundcloud.com/philippe-barraqu/3-sophroacouphenes-philippe-barraque

Extrait 4 CD Sophro Acouphènes (Philippe Barraqué) : https://soundcloud.com/philippe-barraqu/4-sophroacouphenes-philippe-barraque

Extrait 5 CD Sophro Acouphènes (Philippe Barraqué) : https://soundcloud.com/philippe-barraqu/5-sophroacouphenes-philippe-barraque

Extrait 6 CD Sophro Acouphènes (Philippe Barraqué) : https://soundcloud.com/philippe-barraqu/6-sophroacouphenes-philippe-barraque

Extrait 7 Soundcloud CD Sophro Acouphènes (Philippe Barraqué) : https://soundcloud.com/philippe-barraqu/7-sophroacouphenes-philippe-barraque

- CD Sophro Acouphènes de Philippe Barraqué, chez vous maintenant : www.sophro-acouphenes.fr  

- Le blog des acouphéniens - Tous droits réservés -

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 02:43

stimulation-transcranienne

Si l’acouphène objectif est clairement identifiable médicalement, les phénomènes déclencheurs de l’acouphène subjectif – ou neurosensoriel – sont souvent difficiles à déterminer.


L’origine traumatique est la plus courante (accident, choc sonore, chute, dépressurisation en avion, écoute musicale à fort volume) mais souvent amplifiée par le terrain psychosomatique (anxiété, choc psychique, colère, dépression, émotivité, hyperactivité, nervosité, problèmes d’expression et de communication, psychorigidité, stress intense, troubles obsessionnels compulsifs).

Ne sont pas à exclure :

  • les addictions (alcool, drogue, jeux vidéo, tabac),

  • les additifs et colorants alimentaires, les sulfites,

  • les carences vitaminiques (vitamine B12),

  • les effets indésirables de certains actes médicaux (accouchement, anesthésie, extraction dentaire, manipulations vertébrales, IRM, radiothérapie),

  • les excès nutritionnels (boissons toniques, glutamate, gluten, lactose, sel, viande),

  • les effets secondaires et les interactions des médicaments (antibiotiques, anti-inflammatoires, antipaludéens, aspirine, barbituriques, chimiothérapie, codéine, diurétiques, hormonothérapie, ibuprofène, quinine, vasodilatateurs),

  • les intoxications aux engrais et aux pesticides,

  • les intoxications aux métaux lourds (amalgames dentaires, eau du robinet, pansements gastriques, tabagisme, vaccins),

  • les pollutions ambiantes et technologiques (antennes relais, champs électromagnétiques, gaz d’échappement, infrasons, micro-ondes, ordinateurs, produits chimiques, téléphones portables, transformateurs),

  • les troubles thyroïdiens.

Philippe Barraqué, musicothérapeute, docteur en musicologie, auteur de l'ouvrage Dites stop à vos acouphènes, paru aux éditions J.Lyon.

 

- CD de thérapie sonore Stop Acouphènes et Sophro Acouphènes : www.stop-acouphenes.fr


Le blog des acouphéniens - Philippe Barraqué - Tous droits réservés -

 

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 18:50

Jastroboff et Hazell, auteurs bien connus de la thérapie d’habituation aux acouphènes, ont proposé en 1990 un modèle pouvant expliquer le processus de production et de maintien du dérangement lié à ces bruits auditifs : « Les acouphènes sont le résultat d’un processus d’apprentissage négatif, au cours duquel certains sons insignifiants (acouphènes) deviennent gênants par l’intermédiaire du système autonome et efférent. » 

 

 

Il existe une grande différence individuelle au niveau du dérangement produit par l’acouphène. Pour certains, il est bien toléré alors que pour d’autres, il engendre beaucoup de souffrance. Pourquoi? Lorsqu’on reçoit une stimulation sonore, notre cerveau (le thalamus) procède à un filtrage de cette information et lui accorde une signification particulière. Selon l’interprétation qu’il en fait, il peut y associer une émotion négative ou positive et générer des réactions corporelles. Il en est de même lors de l’apparition de l’acouphène. Dans ce cas, le cerveau peut l’interpréter comme étant un bruit incompris, déplaisant et inconfortable. Il peut y associer une émotion négative. Cette émotion peut provoquer des réactions diverses : angoisse, irritabilité, stress, problème de sommeil, de concentration, etc.

 

Dans le cas d’un acouphène dérangeant, ces réactions sont maintenues dans le temps et entretiennent la perception négative de l’acouphène. L’inconfort a laissé une trace dans notre cerveau (comme dans le disque dur d’un ordinateur), de sorte que dès qu’on écoute l’acouphène, on réactive ce processus. Le cerveau porte alors beaucoup d’attention à l’acouphène et sera moins disponible pour traiter d’autres informations plus utiles. Selon ce modèle, le dérangement lié à l’acouphène serait un processus appris.

 

Le principe d’habituation à l’acouphène vise à briser les liens existants entre les différents éléments de ce processus tel que décrit dans le modèle. Les actions visent entre autres :

  • À ce que les centres auditifs détectent moins l’acouphène, en le mettant en compétition avec d’autres bruits. La mémoire de votre "disque dur" cortical sera moins activée et ne réveillera pas les vieilles interprétations auxquelles vous êtes habitué;
  • À changer les pensées, les ressentis que vous avez par rapport à vos acouphènes, les fausses croyances que vous entretenez de façon exagérée (sentiment d'échec, manque d'estime de soi) ;
  • À travailler sur les effets de l’acouphène sur vos habitudes de vie : améliorer le sommeil, la concentration, développer des méthodes de relaxation, appliquer des stratégies de communication, recourir à l’amplification auditive afin d’améliorer la compréhension de la parole en raison de votre surdité, etc.   

 

En d’autres termes, malgré la répétition du stimulus (acouphène), on évite le renforcement de ce processus répétitif et continu (voir le modèle neurophysiologique ci-dessus). Le bruitage ambiant va vous aider en ce sens en agissant sur la première étape de ce processus. La répétition de signaux neutres comme les bruits masquants ou thérapeutiques (bruits blanc, rose, brown...) s’accompagne de la disparition progressive des réponses induites, ce qui correspond au phénomène d’habituation.

De plus, le cerveau a des prédispositions à l’habituation, en raison de sa plasticité et de sa capacité à changer les connections synaptiques entre les neurones. Il faut donc entraîner le cerveau, le cortex auditif, par une stimulation régulière avec des bruits couvrant les acouphènes.    

Le shéma suivant illustre l’effet du bruitage masquant sur l’acouphène et la gestion du niveau de dérangement. Quand vous êtes dans le silence (par exemple, le soir au coucher), votre acouphène sera davantage perceptible, de sorte que vous y porterez plus attention et que vous serez davantage dérangé par sa présence. En écoutant un bruit masquant, vous réduisez la perception de l'acouphène. Vous pourrez alors plus facilement amener mon cerveau à se concentrer sur autre chose et à se défocaliser. À l’approche du sommeil, en l'asscociant à de la relaxation et de la visualisation, il sera plus facile de vous endormir.

 

Le masquage de l’acouphène par un bruit neutre et fort qui le couvre complètement est également utile à court terme pour vous aider à réduire un moment d’inconfort important lié aux acouphènes. Il doit être de courte durée, bien dosé en volume sonore, et jumelé avec une activité de détente. 

 

 

Cette stimulation sonore ne donne pas toujours des résultats rapidement. Il faut entraîner progressivement votre cerveau, afin de provoquer des changements de fonctionnement de ce dernier. C’est un apprentissage qui se fait quotidiennement et sur le long terme. Voici comment faire pour masquer l'acouphène par la thérapie d'habituation:

 

  • Choisir un bruit dans son environnement : musique, télévision, radio, ventilateur, fontaine d’eau, bruits de la nature, générateur de bruits disponible commercialement (ex : bruits de pluie, vent, oiseaux), etc. Se faire une banque de bruits qui se sont avérés efficaces pour diminuer l’importance de votre acouphène. Par exemple, un patient m’a rapporté que lors d’une promenade à bicyclette en campagne, les chants des grillons et criquets, rendaient son acouphène à peine perceptible. Il a enregistré ces bruits qu’il utilise régulièrement pour son environnement sonore et pour se détendre à la maison.
  • Le bruit ne doit pas attirer votre attention, ni interférer avec la communication ou affecter la réalisation des activités au quotidien. Si le bruit est trop riche en informations, il accaparera votre attention, de sorte que vous serez moins disponible pour réaliser une tâche intellectuelle.
  • Le bruit ne doit pas générer d’émotions négatives. Il ne faut pas se sentir agressé par le bruit ou y associer une interprétation nuisible ou liée à une expérience négative antérieure.
  • Le niveau d’intensité du bruit doit se situer entre le seuil de détection du bruit et le niveau où l’acouphène sera complètement masqué par le bruit. Il faut entendre le bruit, mais il ne doit pas masquer votre acouphène. Vous pouvez augmenter le niveau d’intensité avec le temps si bien toléré. Il est important de diminuer son intensité s’il aggravait votre acouphène.

 

 

  • Il est préférable de se placer près du générateur de bruit, afin de profiter d’un bain sonore efficace. Une stimulation bilatérale est préférable afin d’offrir une stimulation symétrique des voies auditives supérieures.

On peut également avoir recours à des outils plus spécifiques comme le générateur de bruit intégré ou non à un appareil auditif. Le générateur produit un bruit blanc ou rose. Le niveau de bruit est ajustable via un contrôle de volume. L’appareil auditif est proposé dès qu’une atteinte auditive significative est présente. De plus, l’amplification auditive vous aidera à mieux communiquer, réduisant ainsi le stress et la fatigue liés aux situations difficiles, d’où la possibilité d’un effet parfois positif sur les acouphènes.

source : Gérard Laroche, audiologiste

Philippe Barraqué, musicothérapeute, docteur en musicologie

- CD de thérapie sonore et d'habituation : www.stop-acouphenes.fr

Le blog des acouphéniens - Philippe Barraqué - Tous droits réservés

 

 

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 16:12

 


 

Véritable alternative à un yoga purement "physique", le Yoga du son nous convie à explorer nos résonances, nos rythmes internes et nos souffles. Cette thérapie non verbale et méditative est fondée sur des techniques énergétiques douces et anti-stress sollicitant la respiration, l'écoute, les postures, le "OM" universel et le chant harmonique.

 

Les bénéfices de ces pratiques sont nombreux, du renforcement des capacités mentales à la résistance accrue aux maladies. Que l'on soit débutant ou plus avancé, chaque étape du Yoga du son nous aide à rétablir l'harmonie de l'être et à trouver l'accord juste avec nous-même.

Philippe Barraqué, musicothérapeute, musicologue, fondateur de la thérapie vocale et de la méthode La Voix qui guérit donnera une conférence sur les bienfaits du Yoga du son dans l'amphithéâtre du Salon Vivez nature, le samedi 18 octobre à 16h30 (Paris19). Des pratiques soniques et mantriques rempliront le lieu de leurs harmoniques et de leurs énergies. Venez nombreux avec votre voix, vos résonances, votre chant à partager ensemble.

- La conférence sera suivie d'une dédicace où nous pourrons échanger, sur le stand des éditions Trédaniel
- Livre (+CD) "Le Yoga du son - Conseils pratiques pour chanter vos énergies", Philippe Barraqué, Guy Trédaniel éditeur
- www.yogaduson.info

Salon " Vivez Nature" Grande Halle de la Villette Porte de Pantin (Paris 19).
M° ligne 5 - Bus lignes 75, 151, 684 - Tram T3 - Parking Villette nord

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 16:41

eperviere-piloselle.jpg

On sait que les acouphènes, l’hyperacousie et la surdité touchent une population de plus en plus jeune et qu’à la trentaine passée, beaucoup ont un profil auditif de personnes de 60 ans. En supplémentation, ils existent assez peu de compléments alimentaires ciblés sur ces problèmes de santé publique très mal pris en charge par la médecine faute de moyens et de spécialisation. Voici deux produits naturels qui adouciront certainement le concert permanent dans vos oreilles.

 

C’est donc à vous de prendre en charge vos bruits auditifs, avec mon aide bien sûr ! Quels sont les basiques de la nutrithérapie anti-acouphènes ? Il y a des conseils de base qui consistent à supplémenter votre alimentation en vitamines naturelles A et E (pas de vitamines de synthèse de préférence), en oméga 3 et en zinc. Vous trouvez ces nutriments dans les fruits et légumes, les poissons gras, les huiles, etc.

 

Vertiges, acouphènes, migraines

Des laboratoires lancent actuellement de nouveaux produits sensés agir sur les maladies de l’oreille. C’est à chacun de les tester, leur efficacité variant selon la pathologie et la sensibilité de chacun. C’est ainsi que le laboratoire Source Claire propose un complexe alimentaire, Audi’Claire, qui a pour indication principale la maladie de Ménière qui se caractérise par un excès d’endolymphe dans l’oreille interne. Sa composition a été étudiée pour combattre les vertiges, les migraines, les acouphènes et les brusques pertes d’audition liés principalement à cette maladie dont les causes restent à ce jour inconnues. Audi’Claire semble donc agir sur ces symptômes en les atténuant dans le meilleur des cas.

De quoi se compose-t-il ? De nombreux extraits végétaux comme le désormais classique ginkgo giloba (vascularisation de l’oreille) mais aussi de l’épervière piloselle (anti spasmodique), du rhodiola (circulation sanguine), du grand galanga (antalgique), de l’ail, de l’extrait de pépins de raisin, de la vitamine B12, du manganèse, de l’acide alpha-lipoïque (antioxydant). C’est à vous maintenant d'en découvrir toutes les vertus apaisantes.

 

Remède énergétique chinois

Autre complexe alimentaire, Acoumen des laboratoires Birmont combine principalement deux formules magistrales de la pharmacopée chinoise, er long et ban xia, qui tonifie le yang de la rate et des reins, et le yin du foie. L’action est basée sur la tonification avec des plantes réputées notamment pour leur qualité énergétique : le jujubier, le pachyme, l’igname orientale, l’acore, le plantain et la réglisse. Un remède qui constitue une bonne alternative quand on a tout essayé.

 

Philippe Barraqué

musicothérapeute, docteur en musicologie

 

CD de thérapie sonore et de sophrologie : www.stop-acouphenes.fr

Retrouvez tous les conseils, les traitements, les thérapies et les techniques d’autoguérison dans le livre Dites stop à vos acouphènes paru aux éditions J.Lyon.

 

Le blog des acouphéniens - Philippe Barraqué - Tous droits réservés

 

 

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 23:00

CD Stop Acouphènes2 Philippe Barraqué CoverHD

La thérapie sonore est efficace contre les acouphènes et l’hyperacousie. On connait particulièrement les effets masquants des bruits blanc et rose. Mais il en existe quelques autres qui ciblent des pathologies auditives particulières comme les hallucinations auditives et les crises d’acouphènes aiguës. Découvrons les indications thérapeutiques des bruits brown, bleu, violet, gris.

 

Bruit « brown » et hyperacousie

Le bruit brown est remarquable car il vous donne la force nécessaire pour ne plus vous laisser entamer par le moindre bruit agressif et installe chez vous une "bulle" de tranquillité. C'est un bruit thérapeutique qui est recommandé quand vous souffrez particulièrement d'hyperacousie avec des phénomènes de distorsion ou de compression des sons entendus. Il est utile quand vous avez une déperdition auditive dans les fréquences graves, des acouphènes pulsatiles liés à des troubles vasculaires ou une perception de "bruit de moteur" continu dans les oreilles.

 

Bruit bleu et pollutions sonores

La puissance neutre du bruit bleu crée un effet de trame qui piège tout bruit extérieur générateur de stress (voisinage, bruits urbains et technologiques, infrasons...). Capable de réduire considérablement un son parasite, c'est le même bruit bleu qui est produit par les cellules de la rétine. Il vous protège des fréquences perturbatrices qui vous agressent au quotidien.

 

Bruit violet et acouphènes insupportables

Le bruit violet est un dérivé du bruit blanc qui a la particularité d’augmenter plus rapidement en intensité à chaque changement de fréquence : 6 dB par octave contre 3 dB pour le bruit blanc. Il est réservé aux crises acouphéniques aigües qui peuvent conduire à des tentatives de suicide, tellement elles sont insupportables à vivre et difficiles à gérer. Une émotion forte, une contrariété, un environnement sonore agressif et les acouphènes montent en volume jusqu’à dépasser le seuil du tolérable.

 

Bruit gris et hallucinations auditives

Des études cliniques menées en neuro-imagerie médicale nous révèlent que les patients entendant des voix ont une augmentation du flux sanguin au niveau du centre de production du langage (aire de Broca) et une réaction modifiée au langage extérieur du cortex temporal droit. Toute la thérapie tient donc dans un processus de stimulation sensorielle suffisamment actif pour neutraliser ces signaux parasites. L’écoute de bruit gris – une variante du bruit rose avec une intensité constante – vous aide à maintenir une attention soutenue sur ce bruit plutôt que sur vos hallucinations auditives.

 

Philippe Barraqué

musicothérapeute, docteur en musicologie

 

  • Retrouvez les nouveaux bruits thérapeutiques anti-acouphènes dans le CD Stop Acouphènes tome2 et le livre+CD Dites stop à vos acouphènes : www.stop-acouphenes.fr

Le blog des acouphéniens - Philippe Barraqué - Tous droits réservés 

 

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
25 août 2014 1 25 /08 /août /2014 00:19
acouphène cibleTrès bonnes nouvelles pour notre pétition, LE CAP DES 1000 SIGNATURES vient d'être franchi. Cette info a été adressée à tous les signataires sur Change.org. Diffusez-la à votre tour (et signez la pétition si vous ne l'avez pas encore fait).

"Chers amis,
La rentrée s'annonce sous les meilleurs auspices puisque nous avons atteint le cap des 1000 signatures pour notre pétition. C'est grâce à votre soutien sans faille, à votre détermination, mais aussi aux media, réseaux et associations qui ont relayé l'information, que chaque jour notre cause se fait entendre davantage!
C'est toujours avec le même engagement que je poursuivrai en cette rentrée 2014 les buts que je me suis fixés : obtenir des pouvoirs publics et de toutes les instances dirigeantes davantage de moyens pour financer la recherche sur les acouphènes.
Vos témoignages sont très souvent bouleversants et en cet instant, soyons tous réunis pour que de la souffrance naisse l'espoir, et que cette espérance se porte, grâce aux avancées de la médecine, sur des traitements personnalisés pour chaque pathologie auditive.
A toutes et tous encore un grand MERCI. L'action se poursuit. Continuez à diffuser la pétition signée par les Mille!

Bien à vous,
 
Philippe Barraqué
musicothérapeute
docteur en musicologie
organisateur de la pétition"


Le blog des acouphéniens - Philippe Barraqué - Tous droits réservés
Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
23 août 2014 6 23 /08 /août /2014 01:47

 

 

Quel est l’impact comportemental d’un stimulus généré par un stress ou une émotion intense sur le cerveau ? C’est ce que les Anglo-Saxons appellent « salience », c'est-à-dire l’importance que le cortex accorde à la survenue d’un événement impactant le fonctionnement cérébral au point de générer un acouphène ou une hypersensibilité au bruit déclenché par un trauma.

 

Lorsque le cerveau fonctionne normalement, les stimuli constants sont jugés non pertinents et ne sont pas mis en avant. Ils se fondent dans la masse de la « musique » neuronale. Ces stimuli, ce sont par exemple des sensations qui passent inaperçues comme les frottements des vêtements sur la peau, le bruit de la respiration ou la mastication d’un aliment. Pourtant, dans le cas des bruits auditifs, le cerveau donne à ce type de stimuli une importance prépondérante au point qu’ils envahissent toute l’attention et perturbe les fonctions cognitives.

De ce fait, la symptomatologie acouphénique engendre des troubles psychopathologiques et de la désocialisation. Paradoxalement, elle relève autant de la bobologie que de la neurochirurgie, voire dans certains cas chroniques de la neuropsychiatrie. Elle échappe la plupart du temps au terrain clinique des ORL habitués à des patients manifestant des signes objectifs de déficiences auditives.

D’un point de vue physiologique, cet impact du stress est comparable à une vague qui, au lieu de se fondre dans le flux et le reflux de l’eau, reste perpétuellement présente, « saillante », à la surface. Si malheureusement, ce "pitch" au-dessus de la musique neuronale est connecté à l’acouphène, celui-ci perdurera.

Les thérapies cognitives et comportementales, les thérapies sonores, sont recommandées pour « lisser » progressivement cette « saillance » afin d’atténuer, voire de supprimer le signal acouphénique. Un nouveau protocole sonique donne d’excellents résultats, il s’agit de créer un MP3 à la fréquence de votre acouphène, de le mixer avec des bruits masquants et des fréquences inductives, afin d’éliminer ces stimuli rémanents que sont les bruits auditifs (voir la démo vidéo - plus d’infos : www.stop-acouphenes.fr).

Philippe Barraqué

musicothérapeute, docteur en musicologie

fondateur de la méthode Stop Acouphènes™

 

Le blog des acouphéniens - Philippe Barraqué - Tous droits réservés

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
18 août 2014 1 18 /08 /août /2014 02:07

Coffret-Therapies-vibratoires-et-fleurs-de-Bach-Philippe-B.gif

Thérapies vibratoires et Fleurs de Bach (avec CD). Un coffret monumental par la somme de connaissances qui y est rassemblée autour des fleurs de Bach, des médecines vibratoires et quantiques.

A paraître aux éditions Médicis le 19 septembre 2014. C'est ma première collaboration avec cette prestigieuse maison d'édition.

Philippe Barraqué, musicothérapeute, docteur en musicologie

www.planetevoix.fr www.yogaduson.info www.stop-acouphenes.fr

 

Le blog des acouphéniens - Tous droits réservés -

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 01:47

 

 


 

 

La fréquence du chanvre thérapeutique est à écouter au casque pour bénéficier de ses résonances anti-stress dans l'extrême grave.

C'est une immersion au plus profond de soi, dans ses musiques internes et par conséquent, dans ses acouphènes et autres rythmes péristaltiques.

Son écoute n'entraîne aucune addiction! Rien que du plaisir et de la détente.

Philippe Barraqué, musicothérapeute, docteur en musicologie

www.stop-acouphenes.fr www.sophro-acouphenes.fr

Le blog des acouphéniens - Philippe Barraqué - Tous droits réservés -


Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 21:17

acouphènes1 Il y a quelque chose d'assez étonnant dans le petit royaume des acouphéniens, car les deux forums axés sur les acouphènes - en dehors de celui de France Acouphènes qui reste la référence - sont dirigés par deux professionnels du webmarketing qui, grâce à ce référencement "altruiste et bénévole", élargissent leur audience auprès de clients : le plus souvent des multinationales mais aussi des dentistes (!).

Ce sont les mêmes qui, à longueur de temps, ont des commentaires acerbes sur les médecins et les thérapeutes, repris en choeur par une communauté minoritaire. J'ai longtemps douté de leur indépendance. Ces derniers mois, j'ai maintenant la certitude qu'ils ne sont pas les philanthropes qu'ils veulent paraître. C'est dit et mieux vaut les éviter.

Philippe Barraqué, musicothérapeute, docteur en musicologie

www.stop-acouphenes.fr

 

Le blog des acouphéniens - Philippe Barraqué - Tous droits réservés -

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 16:21

ACUFENI 4d7dd3e6a9abc 120x120 Un gel injecté dans l'oreille pourrait être un nouveau traitement radical pour les acouphènes. Le gel contient du AM-101, une molécule récemment mise au point qui bloque l’activité du glutamate dans la cochlée et ses effets négatifs sur le nerf auditif.  

Ses propriétés otoprotectrices, dans le cas de surdité sévère ou de troubles acouphéniques, ont été largement testées et approuvées par la communauté scientifique. Les premiers résultats des essais cliniques indiquent que ce gel réduit de moitié le niveau du volume de l'acouphène dans environ 40 % des personnes atteintes. Mais le gel n’est efficace que pour des patients qui ont des acouphènes depuis moins d’un an. Il s’agit donc d’un produit indiqué en cas de traumatisme sonore récent et non pathologique. Ce gel anti-acouphènes est injecté à travers le tympan trois fois par jour sur une période de cinq jours.

Dans une étude scientifique parue l'an dernier à l'hôpital universitaire d'Anvers en Belgique, 248 patients âgés de 16 à 65 ans ont reçu le gel réel ou le placebo. 42% ont signalé que leurs acouphènes avaient diminué de moitié par rapport à avant, contre 14 % dans le groupe placebo. Après 90 jours, 57 % de ceux prenant le gel actif ont indiqué que leurs acouphènes s’étaient améliorés.

Philippe Barraqué, musicothérapeute, docteur en musicologie

www.stop-acouphenes.fr

Le blog des acouphéniens - Philippe Barraqué - Tous droits réservés -

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 20:41

cortex Ce qui manque le plus à la recherche pour comprendre les traumatismes cérébraux et les dysfonctionnements corticaux et neuronaux - notamment dans le cas des acouphènes - , c'est un modèle vivant. Voilà qui est fait puisque des chercheurs américains ont mis au point un tissus cérébral en 3D capable de restituer le fonctionnement du cerveau in vivo. Un pas de géant dans les neurosciences.

Des chercheurs américains ont ainsi créé le premier modèle en 3D mimant le tissu cérébral vivant, ce qui offre de nouvelles possibilités d'étudier le fonctionnement du cerveau, ses maladies et les effets des traumatismes, selon des travaux publiés lundi.

Ce modèle, qui reproduit une structure corticale complexe, a des réactions biochimiques et électrophysiologiques, et peut fonctionner en laboratoire pendant des mois, expliquent ces bio-ingénieurs dont la recherche paraît dans les Comptes rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS) datés du 11 au 15 août.

Le cerveau humain demeure l'un des organes les moins compris en raison de sa complexité et des difficultés à étudier sa physiologie chez des personnes vivantes, relèvent ces scientifiques de l'Université Tufts (Massachusetts, nord-est).

"Il existe peu de possibilités de bien étudier la physiologie d'un cerveau vivant, un champ de recherche où il faut donc trouver de nouvelles options pour comprendre et traiter un large éventail de troubles neurologiques", souligne le professeur David Kaplan, patron du département d'ingénierie biomédicale à l'Université Tuft, principal auteur de ces travaux financés par les Instituts américains de la santé (NIH).

Plutôt que de tenter de reproduire l'ensemble des circuits du cerveau, ces chercheurs ont créé un modèle modulaire reproduisant les caractéristiques les plus essentielles des fonctions physiologiques du tissu cérébral.

Chacun des modules combine deux matériaux dotés de propriétés différentes. Il s'agit d'une structure poreuse plus rigide, faite de protéines de soie, sur laquelle des neurones corticaux dérivés de cerveaux de rats peuvent s'ancrer, ainsi qu'une matrice de gel de collagène dans laquelle peuvent pénétrer les prolongements des neurones pour se connecter entre eux en 3D.

Tous ces modules ont été assemblés en cercles concentriques de manière à simuler les couches du néocortex.

"Ce tissu a maintenu sa viabilité en laboratoire au moins neuf semaines soit beaucoup plus longtemps que les cultures de cellules cérébrales dans du collagène seul", utilisé jusqu'alors, souligne Min Tang-Schomer, chercheuse à l'Université Tufts. La matrice plus rigide permet un réseau de connectivité neuronale essentielle pour l'activité du cerveau, précise-t-elle.

Avec ce modèle, les chercheurs ont pu examiner les multiples effets des traumatismes du cerveau, dont les dommages au niveau cellulaire, l'activité électrophysiologique, ainsi que les changements neurochimiques résultant de blessures.

A titre d'exemple, quand ils ont fait tomber un poids sur le modèle de tissu cérébral pour simuler un traumatisme grave, le tissu a produit de grandes quantités de glutamate, un neuro-transmetteur émis par les cellules cérébrales en réaction à une blessure du cerveau.

Pour ces chercheurs, ce modèle en 3D offre une possibilité unique de reproduire en temps réel des réactions neurophysiologiques et des fonctions cérébrales pour des expériences qui ne sont pas possibles avec des humains ou des animaux.

Philippe Barraqué

musicothérapeute, docteur en musicologie

www.stop-acouphenes.fr

Le blog des acouphéniens - Philippe Barraqué - Tous droits réservés

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 19:40

 

 

 

Dans cette vidéo exclusive, une très bonne nouvelle pour vous qui souffrez d'acouphènes et d'hyperacousie. Philippe Barraqué, musicothérapeute, auteur de la méthode Stop Acouphènes™, vous offre un diagnostic permettant de déterminer les fréquences exactes de vos acouphènes.

Vous avez ainsi la possibilité de réaliser sur mesure un MP3 de thérapie sonore aux fréquences exactes de ces bruits parasites très durs à vivre au quotidien.
Ne dites plus qu'il n'y a pas de solutions à vos acouphènes!

Validée scientifiquement, la thérapie sonore consiste à écouter quotidiennement des sons de masquage et des rythmes cérébraux (blanc, rose, alpha-thêta-Delta) associés aux fréquences acouphéniques afin de réduire progressivement leur puissance.

Cette technique sonique agit sur le cortex auditif par habituation et induit un état de relaxation profonde fort utile contre le stress et l'insomnie. Rendez-vous sur le site www.stop-acouphenes.fr  pour en bénéficier dès à présent.

 

Le blog des acouphéniens - Philippe Barraqué - Tous droits réservés -

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 01:09

 

La stimulation magnétique transcrânienne (ou TMS, abréviation de l'anglais Transcranial Magnetic Stimulation) est une technique médicale mise au point dans les années 1985, utilisée dans le diagnostic des maladies neurologiques, comme outil d'investigation scientifique en neurosciences et comme traitement clinique de certaines affections psychiatriques. Elle est couramment utilisée aux USA et au Canada. Il existe d'ailleurs un système robotique intégrant la rTMS qui est commercialisé aux Etats Unis depuis 2013 (vidéo)

Après repérage par IRM, elle consiste à appliquer une impulsion magnétique sur le cerveau à travers le crâne de façon indolore en plaçant une bobine à la surface de la tête.

On crée ainsi un champ magnétique variable en faisant passer un courant électrique alternatif bien contrôlé dans une bobine de fil de cuivre isolé dans une gaine. Lorsqu’on place ce champ près de la tête, il déclenche une activité électrique dans le cortex. Les courants à basse fréquence (< 1 Hz) en réduisent l’activité et les courants à haute fréquence l’augmentent. En d'autres termes la TMS est une stimulation électrique obtenue sans électrodes et n'ayant pas d'effets indésirables majeurs.

Ces champs magnétiques induisent un champ électrique qui modifie l'activité des neurones. L’utilisation la plus courante de la TMS est la stimulation dite répétitive (rTMS) qui consiste à émettre une série d'impulsions pendant un intervalle de temps donné de façon à modifier sensiblement l'activité de la région traitée.

Il est bien établi actuellement que les acouphènes chroniques sont associés à l’augmentation de l’activité du cortex temporo-pariétal. La modulation de cette activité aberrante par des stimulations magnétiques transcrâniennes répétitives (rTMS) peut contribuer au traitement des acouphènes qui résistent aux traitements classiques.

Depuis 2003, les chercheurs européens ont prouvé le potentiel thérapeutique de cette technique dans le traitement des acouphènes chroniques. La rTMS utilisée à basse fréquence sur le cortex auditif primaire gauche permet de traiter ce trouble d’hyperexcitabilité et de soulager les acouphènes dans bien des cas. Il faut au moins deux traitements par jour pendant cinq jours pour ressentir les effets bénéfiques du traitement.

Philippe Barraqué

musicothérapeute, docteur en musicologie

www.stop-acouphenes.fr

Le blog des acouphéniens - Philippe Barraqué - Tous droits réservés -

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 17:59

huile-de-nigelle-copie-1.jpg Pour guérir, le patient est prêt à tout, même à essayer les remèdes les plus fantasmatiques. Voilà qu'au nom de Mahomet qui en a vanté, parait-il,  les vertus médicinales, l'huile de nigelle - originaire d'Egypte - envahit certains forums et sites de santé. 

On connaissait le succès phénoménal de l'huile d'argan que des producteurs marocains n'ont eu de cesse de nous vanter. On la retrouve aujourd'hui sur notre peau, notre table, avec plus ou moins de bonheur et d'efficacité. Mais l'huile d'argan a fait rêver nos sens qui se téléportent facilement sous le soleil de Fès!

Mais qu'est que la nigelle? - Des graines de cumin noir dont on extrait une huile essentielle, parfois labellisée "bio", riche en Oméga 6, en vitamine E et en oligoéléments. Que cette huile, dite miraculeuse au pays des tapis volants, ait notamment des propriétés antiseptiques, anti-allergiques, anti-inflammatoires, digestives et anti-radicaux libres, on peut y adhérer modérément mais en aucun cas, elle a une action curative sur les acouphènes.

Tout au plus, un massage avec cette huile sur les zones du masque facial et du cou peuvent apporter un apaisement, un mieux-être, une détente. Si des personnes ont constaté une diminution de leurs acouphènes après utilisation de l'huile de nigelle, c'est qu'il y a eu un effet placebo ou que l'action cumulée de l'aromathérapie et du massage a permis de débloquer une zone musculaire ou articulaire à l'origine du symptôme acouphénique. Mais une autre huile essentielle aurait très bien pu être employée avec les mêmes effets, comme l'huile d'argan par exemple!

Donc, si vous avez des problèmes de peau, des douleurs articulaires, des problèmes digestifs, l'huile de nigelle pourquoi pas. Par contre, si vos acouphènes sont des "amis" très présents, préférez des thérapies qui ont fait leur preuve comme les TCC, la thérapie sonore, la sophrologie, entre autres. C'est un sage conseil de ne pas écouter les marchands du temple, surtout quand leur "religion" est celle du mercantilisme.

Philippe Barraqué

musicothérapeute, docteur en musicologie

www.stop-acouphenes.fr

www.sophro-acouphenes.fr

Le blog des acouphéniens - Philippe Barraqué - Tous droits réservés -

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 17:26

Triggerdef2.jpg 

Qu’est-ce que le point trigger ? – Il désigne un point sur le corps dit « gâchette » ou « déclencheur » d’une douleur, selon sa terminologie anglaise. Les points trigger ont été répertoriés par le docteur américain Janet Travel dans les années quarante mais ce n’est que depuis une dizaine d’années qu’ils suscitent un intérêt grandissant en Europe.

 

Bien que situés sur des zones énergétiques connues en médecine chinoise, ils se différencient de ceux de l’acupuncture par le fait qu’ils sont détectables à la palpation sous la forme de petits nodules  de taille variable localisés dans les muscles. Il est donc assez simple de les repérer manuellement sans être un spécialiste.

 

Cette technique présente également des similitudes avec la fasciathérapie qui consiste à stimuler les fascias, c'est-à-dire les tissus conjonctifs qui recouvrent l’ensemble du corps et qui peuvent accumuler des stress traumatique ou psychologique. De même, le thérapeute formé à la technique des points trigger assouplira dans un premier temps  la musculature, puis désactivera par pression manuelle les points qui sont à l’origine des irradiations douloureuses ressenties lorsqu’on les touche. Nombre de kinésithérapeutes et d’ostéopathes les utilisent en complément de leurs pratiques paramédicales, sans toujours l’indiquer aux patients souvent fébriles quand il s’agit d’une thérapie non conventionnelle.

 

L’une des particularités du point trigger est qu’il ne se situe pas sur la zone de manifestation de la douleur mais sur des zones connexes sur lesquelles il faut agir pour éradiquer  efficacement le nœud de blocage. Ainsi, une lombalgie sera traitée par des points localisés dans les muscles fessiers. En dénouant les nœuds musculaires, vous éliminez les toxines et réactivez l’irrigation sanguine tissulaire.

 

Peut-on utiliser cette technique soi-même ? – Oui, dans la mesure où vous pouvez atteindre la zone à traiter comme les membres, le buste ou la tête. Pour traiter les acouphènes, c’est la zone maxillo-faciale qui nous intéresse et qui est facilement accessible.

 

Comment pratiquer les points trigger ? – Vous repérer le ou les zones musculaires qui sont impliquées dans le symptôme et les points qui s’y trouvent. Il ne vous reste plus qu’à exercer une pression avec le doigt sur le ou les points concernés pendant sept secondes pas plus et de massez fermement autour de la zone sur une surface de 1 à 2 centimètres par mouvements lents. Pour que la technique fonctionne, il faut des stimulations courtes et renouvelées 4 à 5 fois par jour jusqu’à disparition totale de la douleur chronique qui est souvent forte au début des soins.

Triggerdef12.jpg

Pour diminuer les acouphènes, les points tigger du muscle masseter sont à traiter en priorité. C’est le muscle le plus fort de la mâchoire et il est courant qu’il se charge de points déclencheurs le plus souvent après une intervention dentaire. Lorsqu’on traite ces points, des douleurs irradient souvent les gencives, les joues, les oreilles et les sinus.

 

Le traitement manuel du masseter est assez particulier. Pour travailler sur la mâchoire à gauche, on place le pouce droit dans la bouche, sur la face interne de la joue et les trois doigts en tenaille à l’extérieur de la joue. Puis on change de côté.

 

Triggerdef8.jpg

En second lieu, on traite le muscle sterno-cléido-mastoïdien au niveau du cou et de la tête. On exerce une pression sur les points situés sur les piliers avant et arrière du cou, en restant prudent dès qu’on ressent une pulsation de l’artère carotide.


 

Triggerdef10-copie-1.jpg

Enfin, en troisième lieu, la stimulation des points tigger situés sur les muscles ptérygoïdiens ciblent principalement les problèmes liés à la malocclusion dentaire, génératrice d’acouphènes. On exerce une pression sur le muscle médial avec le pouce bien en arrière du maxillaire inférieur (voir photo en début d'article). Le muscle latéral est stimulé en allant le chercher avec le doigt dans la bouche, derrière la dernière molaire du maxillaire supérieur. On le fait  des deux côtés comme pour les autres points.

 

Par ces trois pratiques des points tigger, vous avez un nouvel outil thérapeutique à votre disposition pour soulager vos acouphènes, diminuer les douleurs de l'oreille et des maxillaires. Prolonger chaque séance d'autoguérison par une heure d'écoute au calme de thérapie sonore.

 

Philippe Barraqué

musicothérapeute, docteur en musicologie

 

CD de thérapie sonore anti-acouphènes www.stop-acouphenes.fr

CD de sophrologie anti-acouphènes www.sophro-acouphenes.fr

Crédits et Photos : Delmar Studio/V.Cuef

 

Le blog des acouphéniens - Philippe Barraqué - Tous droits réservés -

 

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 17:29

CDStop Acouphènes cover P.Barraqué Les acouphènes se sont invités dans votre vie, des hôtes bien encombrants. Quand on ne connait pas ce type de bruits auditifs continus, c'est la panique et je vous comprends.

Toutefois, si cela vient de vous arriver, il est très important de vous rendre dans un service d'urgence pour intervenir rapidement, notamment par la prescription d'un traitement à base de cortisone en cas de traumatisme sonore avéré.

Après, si ce symptôme persiste, il est toujours utile de s'informer sur des sites spécialisés mais sans devenir addict de certains forums peuplés d'hypocondriaques souvent toxiques et déprimants.

Le premier conseil à vous donner : ne vous repliez pas sur vous-même et réagissez.

Le second conseil : il est évident qu'une visite chez un ORL s'impose, ne serait-ce que pour vérifier votre audition et dépister les causes éventuelles de vos acouphènes. L'IRM est en particulier utile pour vérifier que vous n'avez pas un neurinome de l'acoustique.

Troisième conseil : l'acouphène invite à trop s'écouter, à se surprotéger. L'usage immodéré de bouchons d'oreilles provoque bien des dégâts : hypersensibilité au moindre son, misophonie (phobie des sons), sans compter les mycoses, les infections au niveau de l'oreille externe et interne. N'utilisez des bouchons de type Ear ou Quies que pour vous protéger des bruits forts, à l'extérieur par exemple.

Quatrième conseil : faites une longue cure de silence, évitez le téléphone portable, les oreillettes, l'usage intensif du casque audio.

Cinquième conseil : écoutez une heure par jour un CD de thérapie sonore pour que votre cortex auditif le mixe progressivement avec votre acouphène, et de ce fait, le diminue. Comptez un mois pour obtenir de bons résultats.

Dernier conseil et le plus important : ignorez votre acouphène, faites comme s'il n'existait pas, défocalisez-vous de lui au maximum, poursuivez vos activités comme si de rien n'était. Respirez, vivez et vous guérirez.

Philippe Barraqué

musicothérapeute, docteur en musicologie

www.stop-acouphenes.fr

www.sophro-acouphenes.fr

Le blog des acouphéniens - Philippe Barraqué - Tous droits réservés

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes

Présentation

  • : Le blog des acouphéniens
  • Le blog des acouphéniens
  • : Acouphènes, hyperacousie, surdité précoce, pollutions technologiques et sonores, vous êtes de plus en plus nombreux à souffrir de bruits auditifs. Ce blog des acouphéniens est fait pour vous.
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Thérapie Sonore Fréquentielle TSF, la solution anti acouphènes
    Parmi les thérapies sonores existantes, la Thérapie Sonore Fréquentielle (TSF), mise au point par le musicothérapeute spécialiste des acouphènes Philippe Barraqué, apporte une solution pérenne aux patients atteints d’acouphènes récents ou non. Elle est...
  • Acouphènes, le juste prix d'une thérapie - Philippe Barraqué
    Les acouphènes sont un marché porteur tant pour les fabricants de prothèse que pour les méthodes anti-acouphènes. Comment sélectionner les meilleurs thérapies au plus juste prix. Philippe Barraqué, musicothérapeute et expert santé, vous conseille. Le...
  • Promotion Acouphènes Tout doit disparaître!
    Comment supprimer vos acouphènes? La méthode Stop Acouphènes ™ vous apporte des solutions pour venir à bout de vos dysfonctionnements auditifs afin de mieux les gérer, les apaiser, les accepter. En ce moment, des promotions à prix très doux sur les Packs....
  • Et si votre casque audio pouvait détecter vos risques d'acouphènes? C'est fait.
    La nouvelle technologie Plextek est conçue pour fonctionner avec un casque audio et permet de détecter précocement les premiers signes cliniques des risques d’acouphènes. Le principe est de mesurer les signaux envoyés par le cerveau en réponse à un stimulus...
  • Handicap, programmes des candidats à la présidentielle au banc d'essai - Philippe Barraqué
    Le handicap n’est pas la préoccupation première des médias pour l’élection présidentielle. Les français ne s’y intéressent que lorsqu'ils sont eux-mêmes concernés. Mais que proposent les candidats? Petit tour d’horizon des programmes « handicap » très...
  • Pack oreiller, la solution anti acouphènes
    Le pack Oreiller permet de retrouver des nuits douces sans être gêné par vos acouphènes. Il comprend les 2 CD Stop Acouphènes contenant toutes les fréquences de masquage et un mini haut-parleur extra plat à glisser au fond de votre oreiller. Ce pack a...
  • L'oignon soulage les maux d'oreilles
    Qui n'a pas déjà souffert de maux d'oreilles? Surtout en période hivernal où le froid se mêle aux expositions venteuses. Plusieurs remèdes: le bonnet sur la tête pour se protéger à l'extérieur et l'oignon pour soulager les douleurs lancinantes, parfois...
  • Vertiges de Ménière, ça se soigne comment?
    Le traitement des vertiges de Ménière repose sur l’isolement du patient et l’administration de différents médicaments : anti vertigineux, sédatif, anti nausée. Le traitement de fond vise à prévenir la récidive des vertiges. Il se subdivise en traitements...
  • Troubles auditifs, l'armée américaine s'en occupe - Philippe Barraqué
    Nombreux sont les troubles auditifs des militaires américains dont les causes sont le maniement des armes et les séquelles post traumatiques liés à la guerre. Il existe pour cela un centre d'excellence pour les traiter. Ce centre américain de prévention...
  • Les hallucinations auditives, comment vivre avec? Philippe Barraqué
    En psychiatrie, l’entente de voix est signe de psychoses redoutées telles que la schizophrénie. Mais en la revendiquant comme une singularité avec laquelle il est possible de vivre, ce qu'on appellent désormais "des entendeurs de voix" font sortir les...

Pages

Liens