Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 00:54

aaa260  La stimulation de points précis d'acupuncture peut agir sur les deux causes les plus importantes responsables de la pathologie acouphénique :

  • Le dérèglement du système nerveux neuro-végétatif
  • L’arthrose cervicale

L’analyse et la compréhension du trouble émotionnel responsable de ces perturbations va déterminer le choix des points à utiliser. Par exemple, sur l’arthrose cervicale, l’acupuncture a une action antiinflamatoire, décontracturante et antalgique.

 

Pour que cette médecine chinoise ait une action positive sur les acouphènes, il faut cibler simultanément deux axes thérapeutiques : le système neurovégétatif et la pathologie rhumatologique.

 

Trois séances d’acupuncture sont nécessaires pour savoir si l’acouphène réagit à la stimulation des points, et dans ce cas, quelques séances supplémentaires sont nécessaires pour obtenir une réduction nette et sensible des bruits auditifs.

 

CD Cortex Bruit Brown Cover  Bien entendu, il est conseillé de compléter l'acupuncture par la thérapie sonore afin de mettre en place un processus durable d'habituation du cortex auditif à des fréquences et des bruits thérapeutiques masquant les parasites acouphéniques et/ou l'hyperacousie (hypersensibilité au bruit).

 

Ne restez pas avec des bruits dans les oreilles, des solutions efficaces existent pour les atténuer.

 

Pour cela, n'hésitez pas à consulter le site www.stop-acouphenes.fr

 

Le blog des acouphéniens

Philippe Barraqué

Musicothérapeute

Docteur en musicologie

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 01:05

aphorisme4.jpg Le Docteur Tomatis a été un précurseur dans les années 70 en ce qui concerne les perceptions intra-utérines, les aspects psycho-émotionnels de la voix et la rééducation de l'oreille.

Il a mis au point une technique dite de l'oreille électronique qui est toujours proposée dans les centres Tomatis en France et en Amérique du Nord.

Voici un extrait très intéressant sur les acouphènes dans le cas d'un vertige de Ménière ("Vertiges", Ergo Press, 1989) :

"Le bourdonnement se met à diminuer lorsqu'on intervient sous Oreille électronique. Généralement il change en intensité. Il n'est pas rare de le voir augmenter pendant un jour ou deux; puis il régresse jusqu'à disparaître complètement.

D'autres fois, c'est dans le changement de tonalité que s'opère la première transformation. C'est pour nous un très bon signe. En effet, lorsqu'un bruit se modifie dans sa localisation tonale, il annonce par là le plus souvent sa disparition. Je pense qu'il répond à une tension plus ou moins forte de la musculature de l'étrier, et selon que cette dynamique musculaire en voie de récupération se fait sentir, les sons obsédants vont être perçus préférentiellement à tel ou tel niveau. C'est en tout cas, quand bien même notre hypothèse ne serait pas confirmée, un signe favorable, donc positif.

L'abolition du bruit ou bourdonnement réussit dans une proportion moindre que celle obtenue sur les vertiges. Nous annoncions 80 à 85% de bons résultats en ce qui concerne ces derniers. Ici, il y a quelque part uen inconnue qui nous fait perdre du terrain sur ce pourcentage plus que favorable. Ce n'est que 60 à 65% que nous pouvons afficher en faveur de l'action sur les bourdonnements.

Enfin, nous assistons à une récupération de l'oreille en matière d'audition et ce d'autant mieux que le bourdonnement, qui opère comme un écran, s'efface. Cependant, statistiquement parlant, nous n'obtenons jusqu'à présent qu'environ 50% de réponses positives."

 

Le blog des acouphéniens

Philippe Barraqué

 

CD Stop Acouphènes - CD Cortex de bruits thérapeutiques www.stop-acouphenes.fr

Vient de paraître aux éditions J.Lyon (Groupe Trédaniel) le livre Dites stop à vos acouphènes de Philippe Barraqué www.stop-acouphenes.fr

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 00:19

Selon le professeur Peter Tass  qui a réalisé sur des patients acouphéniques une série d’essais de sa technique non invasive la neuromodulation acoustique, celle-ci leur aurait apporté  une «diminution significative et cliniquement pertinente" de l´intensité  de leurs  acouphènes.

Cette technique de stimulation sonique permet de réduire l’hyperactivité des cellules nerveuses du cortex auditif responsables des signaux acouphéniques.

Le traitement consiste à porter un casque émettant une série de tonalités s’accordant avec la fréquence spécifique  des acouphènes de chaque patient.
Les effets acquis par les personnes ayant bénéficié de cette technique pendant  12 semaines ont perduré bien après le traitement.  
Un porte-parole de la British Tinnitus Association a déclaré que « les résultats de cette première étude exploratoire sont intéressants et encourageants et qu’ils doivent maintenant être repris par un groupe de recherche indépendant. De nouveaux essais sont nécessaires pour évaluer si cette nouvelle technique est réellement efficace et viable pour les patients atteints d'acouphènes. »

 

Le blog des acouphéniens

Philippe Barraqué

musicothérapeute

docteur en musicologie

 

Le CD Stop Acouphènes de Philippe Barraqué est disponible : www.stop-acouphenes.fr

Un CD accordé à la fréquence de votre acouphène avec un ajout de bruit blanc (durée 1h) peut être réalisé sur mesure. Son écoute régulière diminue considérablement vos bruits auditifs. Effets bénéfiques garantis : www.stop-acouphenes.fr

 

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 02:20

Dites stop à vos acouphènes livre800recto  Vous trouverez dans ce livre du musicothérapeute Philippe Barraqué, réunies pour la première fois, le plus large éventail de techniques de bien-être et d’autoguérison pour venir à bout des acouphènes et de l’hypersensibilité au bruit : acupuncture, aromathérapie, biofeedback, détoxication des métaux lourds, EMDR, fréquences thérapeutiques, homéopathie, hypnose, magnétothérapie, médecine chinoise, musicothérapie, neurostimulation corticale, nutrithérapie, phytothérapie, relaxation,  sophrologie, thérapie acoustique d’habituation, yoga de l’oreille…

 

Vous disposez en plus d’une méthode globale et inédite de thérapie sonore anti-acouphène, avec CD, pour votre utilisation quotidienne. Il suffit pour cela d’écouter les bruits thérapeutiques (blanc, rose, « brown », violet, bleu, gris) et les rythmes cérébraux (Alpha/Thêta) spécialement conçus pour masquer, atténuer, déprogrammer les acouphènes et améliorer l’audition.

 

Un ouvrage réellement indispensable qui fourmille de pratiques thérapeutiques, de conseils et de témoignages qui sont autant de bouffées d’espoir et de ressourcement pour celles et ceux qui souhaitent vaincre leurs bruits auditifs.

 

Commandez dès à présent le livre Dites stop à vos acouphènes : cliquez ici

 

Le blog des acouphéniens

Philippe Barraqué

musicothérapeute

www.stop-acouphenes.fr

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 19:14

CDStop Acouphènes cover P.Barraqué "Grâce aux CD de thérapie sonore de Philippe Barraqué, un musicothérapeute très sérieux dans son domaine, j'ai arrêté les médicaments. J'ai toujours plusieurs acouphènes mais ils ont baissé d'intensité. Ce qui est mieux, c'est que je ne les analyse plus comme avant. J'ai modifié mon attitude mentale en acceptant ces bruits comme faisant partie intégrante de moi.

 

J'ai ainsi décroché mon attention presque obsessionnelle sur ces bruits pour cultiver les sources de plaisir, pour me focaliser dessus. Les CD de thérapie sonore m'ont bien aidé à créer un sas de décompression, un bain de sons.

 

07180034 Mes acouphènes, j'ai décidé de ne plus lutter contre eux et de les considérer avec recul, avec détachement et je m'en porte mieux." Témoignage de Laura.

 

Une petite visite s'impose sur www.stop-acouphenes.fr

 

Philippe Barraqué

Le blog des acouphéniens

www.stop-acouphenes.fr

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 19:02

Plus vous fuyez le bruit, plus l’acouphène va être présent. Le moindre bruit exacerbe votre perception des sons.

 

Il est donc indispensable de maintenir un environnement sonore sous peine de vivre une saturation auditive permanente au moindre son qui apparait.

 

De même, si vous souffrez d’hyperacousie – hypersensibilité au bruit – vous êtes continuellement en alerte auditive et dans certains cas, vous pouvez percevoir par instant des « sons qui n’existent pas », des phénomènes d’hallucinations sonores.

 

CD-Cortex-Bruit-Brown-Cover.jpg Heureusement, il existe aujourd’hui des CD qui viennent à votre secours et c’est tant mieux. Les CD de la gamme Cortex™ offrent la possibilité de réduire vos acouphènes, de faire disparaître votre hyperacousie et d’effacer ces phénomènes dérangeants d’hallucinations sonores.

 

Les CD Cortex™ contiennent également des rythmes cérébraux agissant directement sur vos neurones. Ils sont basés sur des bruits blanc, rose, brown, bleu et gris dont les fréquences thérapeutiques ont été étudiées pour une meilleure efficacité.

 

A découvrir sur www.stop-acouphenes.fr

 

Philippe Barraqué

musicothérapeute

docteur en musicologie

 

Le blog des acouphéniens

www.stop-acouphenes.fr

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 17:58

Nuit sereine L'état actuel de la science ne nous permet pas de comprendre tous les mécanismes à l’origine des pathologies acouphéniques mais les recherches scientifiques ont identifié les facteurs principaux :

  • Abus de caféine, de nicotine, d'alcool et de drogues
  • Addictions aux médicaments (tranquillisants et barbituriques)
  • Alimentation carencée
  • Désordres métaboliques et immunologiques (diabète, arthrite, allergies)
  • Exposition, même brève, à certains bruits dépassant les seuils autorisés (discothèque, concert, bruits industriels et urbains…)
  • Manque d'exercice
  • Problèmes cardio-vasculaires (hypertension, artériosclérose, altération de la circulation sanguine, anévrisme)
  • Surmenage, stress
  • Traumatisme crânien
  • Troubles ORL de l’appareil auditif (otites, labyrinthites, bouchons de cérumen)

Pour soulager les acouphènes et l’hyperacousie, divers traitements donnent des résultats encourageants. Toutefois, leurs effets positifs varient selon l’état de santé physique et psychique de chaque acouphénique. Citons les plus probants :

 

  • Médicaments et produits naturels
  • Chirurgie (quand tout a été essayé et que la vie devient impossible)
  •  Thérapie sonore : des bruits thérapeutiques, des fréquences et des rythmes masquent et déprogramment les signaux des acouphènes (action sur le cortex auditif)
  • Prothèse auditive jumelée ou non à un générateur de bruit blanc, pour les patients déficients auditfs
  • Relaxation pour lâcher prise le plus possible et mieux gérer ses émotions et son anxiété.

 

Quand je vous disais qu'il y a de l'espoir à mettre dans toutes les oreilles!

 

Philippe Barraqué

Musicothérapeute

www.stop-acouphenes.fr

Le blog des acouphéniens

 

 

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 19:23

06889765.jpgVoilà plusieurs années, que les pouvoirs publics tout comme les pharmaciens nous sermonnent quand on n'accepte pas les médicaments génériques. Il faut dire que ces derniers n'ont qu'un quota limité de délivrance de médicaments dits "non génériqués" ou "non substituables" (NS : terme devant figurer sur l'ordonnance du médecin traitant).

 

L'Académie de médecine, par la voix du Pr Charles-Joël Menkès, vient de publier un rapport qui remet en cause l'efficacité de certains médicaments génériques. Il souligne des difficultés rencontrées pour des médicaments de type antiépileptique, antibiotique et anticoagulant.

 

En effet, le Pr Markès indique notamment que l'anticoagulant Plavix sous sa forme générique n'est pas fabriqué avec le même sel que sa "version" originale : "Ce changement de la nature du sel augmente la fluctuation de biodisponibilité et peut compliquer la substitution".

 

Ce rapport remet en question l'efficacité des génériques suivants :

- Antiépileptiques : valproate (Dépakine), acide valproïque, lamitrogine (Lamictal)

- Antibiotiques :vancomycine, cefuroxime, telcoplanine (Targocid)

- Anticoagulants : clopidogrel (Plavix)

- Hormone thyroïdienne : thyroxine (Levothyrox)

 

L'Académie de médecine indique enfin des manques de conformité de médicaments génériques hypoglycémiants et à visée cardiologique.

 

Le Pr Markès cite également l'étude très intéressante réalisée par le Pr Omar Vesga, de la Faculté de Medellin (Colombie), montrant "une différence d'efficacité de certains génériques de la vancomycine administrée par voie intraveineuse à des souris infectées par un staphylocoque, en comparaison avec le princeps, malgré une équivalence pharmaceutique parfaite". Ce même constat a été fait sur le Targocid génériqué.

 

Le Conseil scientifique du médicament a commandé une autre étude sur la vancomycine qui se heurte à un problème de taille : l'évaluation est rendue aléatoire selon que l'on tombe sur une bonne ou une mauvaise copie de l'original!

 

En Grèce, une étude menée sur des patients ayant subi un pontage coronarien a montré que ceux traités par un générique de la cefuroxime avaient fait cinq fois plus d'infections que ceux qui avaient reçu le médicament de référence.

 

Mais la rémunération à la performance mise en place par la Sécurité Sociale aura tôt fait d'éloigner les médecins "brebis galeuses" qui commettent encore le méfait de prescrire des médicaments en version originale. Version originale, c'est le cas de le dire puisque nombre de médicaments génériques sont fabriqués à bas coût en Inde et en Chine notamment.

 

Philippe Barraqué

Musicothérapeute

Le blog des acouphéniens

www.stop-acouphenes.fr

 

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 02:23

 CDStop Acouphènes cover P.Barraqué Stop Acouphènes, le CD référence de thérapie sonore

  • L'acouphène est une sensation auditive perçue en l'absence de toute source sonore extérieure.
  • En France, on évalue à 2,4 millions le nombre de patients acouphéniques.
  • Aux Etats Unis, 40 à 50 millions d'américains se plaignent de ces troubles auditifs très gênants, selon une étude publiée dans Hearing Journal.
  • Pour ces patients qui doivent vivre avec des sons virtuels qui résonnent constamment dans les oreilles, des tests audiométriques permettent de diagnostiquer une baisse auditive dans plus de 85% des cas.
  • Une majorité de personnes souffrant d'acouphènes a également des problèmes de stress, d’anxiété et de dépression. La pathologique acouphénique aggrave bien souvent leurs problèmes psychologiques.
  • La thérapie sonore est maintenant reconnue par nombre d’études scientifiques à la fois pour masquer et diminuer le signal acouphénique, mais aussi pour induire des états de relaxation et de bien-être propices à les faire diminuer progressivement.

Philippe Barraqué

musicothérapeute

docteur en musicologie

 

Infos, conseils, adresses, CD : www.stop-acouphenes.fr

Le blog des acouphéniens

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 02:51

Des études scientifiques ont montré que les patients souffrant de maladies chroniques ont plus de chance de souffrir de dépression. L’inverse est également vrai.

 

Ce constat se retrouve particulièrement dans le cas des acouphènes. Ceux-ci semblent être des messages parasites produits par les cellules sensorielles et analysés comme des bruits par le cortex auditif.

 

Pour que le cerveau interprète ces "messages" et pour que le sujet en ait conscience, il faut un déséquilibre du système nerveux végétatif généré par un état de stress.

 

Ceci peut expliquer que certains patients ne sont gênés par leurs acouphènes seulement lorsqu’ils sont fatigués, stressés ou hypertendus.

 

En effet, lorsque les capacités normales de « filtrage cortical » sont saturées par un stress important, les acouphènes arrivent alors au niveau conscient.

 

Les patients souffrant d’acouphènes invalidants présentent plus fréquemment une anxiété, une irritabilité, des troubles de l’humeur. Ils entrent alors dans un cercle vicieux où dépression et acouphènes s’auto-entretiennent.

 

Plus la dépression est sévère, plus les acouphènes risquent de l’être également. Alors relaxez-vous, lâchez prise, prenez de la distance par rapport aux événements, vivez dans l’instant présent, soyez le spectateur de vos émotions conflictuelles.

 

Philippe Barraqué

www.stop-acouphenes.fr

Le blog des acouphéniens

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 02:27

La compression sonore est un procédé que les technologies numériques ont rendu très efficace et très précis. Elle consiste à remonter tous les sons faibles, compris entre 5 et 30 décibels (dB), pour en faire des sons de plus forte intensité.

 

Avec un analyseur de niveau sonore, il est possible de voir à quel point ce traitement transforme radicalement les sons.

 

Par exemple, en écoutant un enregistrement du Boléro de Maurice Ravel réalisé sans compression, les courbes qui défilent sur l'écran du sonomètre sont d'une grande amplitude. Il y a des silences au début, des notes à peine audibles à 40 dB, et puis viennent à la fin des crêtes de plus de 85 dB.

 

07180034.jpg Sur le même enregistrement compressé, on est transporté sur une autoroute sonore ! Les courbes démarrent d'emblée à 70-75 dB et se maintiennent à ce niveau pendant toute la durée de l'oeuvre. La dynamique, c'est-à-dire la différence entre un niveau sonore fort et un niveau faible, a disparu. On est embarqué sur une sorte de «rail» auditif, compact et continu. 

 

Omniprésent, le procédé de compression est apparu dans les années soixante avec le rock pour faire ressortir certains instruments de plus faible niveau sonore comme les guitares acoustiques ou les voix, masquées par les basses et les percussions.

 

Ce traitement sonique a été ensuite repris par les publicitaires pour donner de la rondeur et des mediums très "enrobants" à leurs spots.

 

En faisant émerger des sons au-dessus du bruit ambiant, la compression provoque une densification du matériau son, encore amplifiée par l'usage des baladeurs et des casques, avec à terme un phénomène d’addiction aux décibels.

 

Il devient alors impossible d’écouter des sons naturels tout comme il est difficile pour les accrocs de la malbouffe de manger un aliment sans exhausteur de goût !

 

De plus, le fait que la compression supprime les silences et les fractions de seconde de repos pour le cerveau n'est sans pas sans conséquences sur le cortex auditif et les neurones.

 

Comme chacun sait, l'oreille n'a pas de paupières pour se protéger contre les coups de soleil ! Les séquelles de la musique compressée sur l’audition sont bien souvent irréversibles. Alors, pensez à baisser le volume et à décompresser en vous offrant des plages de silence.

 

Philippe Barraqué

www.stop-acouphenes.fr

Le blog des acouphéniens

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 01:58

Le professeur Claude-Henri Chouard, oto-rhino-laryngologiste à Paris et membre de l'Académie nationale de médecine, nous fait part de son expérience de terrain et de ses recherches.

 

"Les progrès de l'amplification sonore et de l'industrialisation multiplient les traumatismes sonores et sont à l'origine d'une pandémie nouvelle, la surdité précoce. Aux fortes intensités d'aujourd'hui, la musique n'adoucit plus les mœurs: elle est devenue une véritable drogue, d'autant plus dangereuse qu'elle est insidieuse et difficile à évaluer. Car, depuis la fin du service national, nous ne disposons même plus des audiogrammes qui étaient pratiqués lors de l'incorporation des jeunes recrues, ce qui explique que cette surdité, trop longtemps méconnue, ne se révèle désormais que lorsqu'elle devient gênante. C'est souvent trop tard!"

 

"Comment se produit-elle? C'est une surdité de perception, c'est-à-dire de l'oreille interne: il faut savoir que, dans ce tube en forme de limaçon, dont les liquides vibrent au rythme des sonorités transmises par le tympan et les osselets, baigne un long ruban de cellules sensorielles, l'organe de Corti ; la fonction de celui-ci est de changer les variations mécaniques des sons en signaux électriques, à la modulation desquelles le nerf auditif est électivement sensible. Chaque agression sonore trop violente secoue brutalement ces liquides et disloque l'organe de Corti, dont les cellules contuses finissent par mourir, si le bruit est intense ou se reproduit souvent."

 

"Le plus typique de ce trauma sonore est observé par les médecins ORL, souvent le lundi matin, car c'est celui des boîtes de nuit disco, dont les méfaits sévissent habituellement le samedi soir. Cette surdité est sur l'instant d'abord agréable, parce qu'elle est ressentie dans l'euphorie d'un groupe en transe. Mais, de retour chez soi, elle inquiète ensuite, lorsqu'elle persiste et surtout laisse entendre un acouphène, cet «innommable cri intérieur de l'oreille qui souffre», sorte de sifflement ou de bourdonnement intérieur que seul entend le patient. Souvent, au début du moins des agressions, en une journée, les choses s'arrangent. Cependant, la répétition du traumatisme rend continuels ces troubles, qui amènent à consulter. Le médecin ORL découvre alors une perte auditive peu importante (pudiquement appelée «hypoacousie»), mais typique de l'affection, car elle porte initialement sur une bande de fréquence spécifique: le voisinage des 4 kHz. À ce début, sans traitement, la surdité va s'aggraver, devenir définitive et se compliquer."

 

"Au travail, cette agression est devenue très fréquente. Elle est encore trop rarement reconnue comme une maladie professionnelle, sauf, depuis un demi-siècle, pour les riveteurs de la métallurgie et les praticiens du marteau-piqueur, pour qui d'ailleurs le port du casque protecteur d'oreilles est obligatoire. Le cas des musiciens professionnels est particulier, parce que cette surdité par trauma sonore, de plus en plus répandue, reste souvent un sujet tabou par peur d'un déclassement. Or, les cuivres et les percussions entament l'audition non seulement de ceux qui en jouent, mais surtout celle de leurs proches voisins dans l'orchestre, tels les bassons, les hautbois ou les clarinettes. Les metteurs en scène d'avant-garde aggravent encore ces méfaits en inventant des situations scéniques dangereuses, tout comme les compositeurs contemporains, quand ils créent des sonorités numériques dotées d'amplifications violentes afin de surprendre l'auditoire. Enfin, ne sont pas épargnés les chasseurs invétérés, les canonniers dans leur casemate, sans compter les irréductibles des pétards du 14 juillet…"

 

Source : Le figaro santé

 

Philippe Barraqué

Le blog des acouphéniens

www.stop-acouphenes.fr

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 01:01

CDStop Acouphènes cover P.Barraqué D., 20 ans, témoigne de ses acouphènes:

 

" La nuit devient mon pire ennemi, l’hiver également. Tous deux ont un effet en commun : l’absence de paysage sonore propice au masquage de mes acouphènes. "

 

"J’en arrive même à penser que finalement, un élevage de grillons m’accompagnant un peu partout, constituerait l’alternative idéale à cette intolérance ! "

 

"Mais un réel phénomène d’habituation s’est produit : je parviens ainsi au fil du temps à oublier ces damnés sifflements à un point tel qu’une journée entière peut se dérouler sans que je n’y prête une quelconque attention."

 

" Je pense avec un certain recul que cette habituation résulte d’une redéfinition cérébrale de la notion du silence ; tous ces grésillements ancrés au plus profond de mon crâne se doivent de faire partie intégrante du silence ambiant. "

 

«  J’ai donc vécu sereinement durant plus d’un an et demi, estimant avoir définitivement oublié ce bourreau sonore. Malheureusement, depuis deux semaines une certaine recrudescence des acouphènes est survenue, remettant totalement en cause les multiples efforts accomplis. »

 

Source : F.A.

 

Philippe Barraqué

Le blog des acouphéniens

www.stop-acouphenes.fr

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 00:22

Le nombre d'accidents graves chez des piétons qui se déplacent avec des écouteurs ou des casques sur les oreilles (iPod, MP3...) a triplé en six ans, selon une étude américaine publiée dans la revue spécialisée Injury Prevention.

Les victimes sont principalement des adolescents et des jeunes adultes.

 

 La plupart des incidents se sont produits en zone urbaine et dans seulement un cas sur dix en zone rurale (selon l'étude menée entre janvier 2004 et juin 2011).

Un peu plus de la moitié des victimes (55%) ont été heurtées par des trains. Les deux-tiers (68%) sont de sexe masculin et autant avaient moins de 30 ans (67%). Parmi ces 116 incidents , 81 (70%) ont été mortels.

 

Dans environ un cas sur quatre (29%), des témoins de la scène ont évoqué des coups de klaxon ou de sirènes d'alarme avant que le « piéton Mp3 » ne soit heurté.

Selon les chercheurs, écouter de la musique réduirait les ressources cérébrales dévolues aux stimuli extérieurs, réduisant l'attention visuelle des victimes au point de les déconnecter du monde réel.

 

«Les risques posés par l'usage de ces appareils chez les conducteurs est bien documenté, mais on en sait encore peu sur l'association entre le port d'écouteurs et les accidents de piétons», écrit l'équipe du Dr Richard Lichenstein (Baltimore, Maryland).

 

Philippe Barraqué

Le blog des acouphéniens

www.stop-acouphenes.fr

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 01:35

CDStop Acouphènes cover P.Barraqué Le portail Audition-infos, spécialiste de l'audition, a consacré l'une de ses news au site Stop acouphènes : "Un musicothérapeute lance www.stop-acouphenes.fr.

 

Lire la suite : http://www.audition-infos.org/un-musicotherapeute-lance-www-stop-acouphenes-fr-article-2653.html

 

Le blog des acouphéniens

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 02:02

Les bruits nous entourent, nous agressent parfois et polluent notre cadre de vie urbaine (mais la campagne n'est pas si calme que cela!).

 

Bien sûr, certains bruits caressent nos oreilles mais d'autres sont capables de réduire nos nuits à néant ou de nous plonger dans la dépression.

 

Très intéressante à consulter, l’échelle du bruit s’étend de 0 dB (seuil d’audibilité) à 130 dB (seuil de la douleur). La plupart des sons de la vie courante sont compris entre 30 et 90 décibels.

 

On trouve des niveaux supérieurs à 90 dB essentiellement dans la vie professionnelle (industrie, armée, artisanat…) et dans certaines activités de loisirs (chasse, musique, sports mécaniques).

 

Les discothèques et salles de concert ont, quant à elles, un niveau sonore maximal autorisé de 105 dB.

 

Certaines sources (avions, fusées, canons) émettent des niveaux supérieurs à 130 dB et peuvent aller jusqu’à  200 dB, jusqu'à l'éclatement des tympans et la mise en danger de notre vie!

 

Explorons ensemble l'échelle des sources de bruits :
30 dB : conversation à voix basse
40 dB : réfrigérateur
50 dB : pluie
55 dB : lave-linge
60 dB : conversation normale
65 dB : téléviseur
70 dB : sonnerie de téléphone
75 dB : aspirateur
80 dB : automobile
85 dB : aboiement
90 dB : tondeuse à gazon
95 dB : klaxon
100 dB : chaîne hi-fi
105 dB : concert, discothèque
130 dB : course automobile
140 dB : avion au décollage

 

Philippe Barraqué

Le blog des acouphéniens

www.stop-acouphenes.fr

 

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 03:07

En médecine traditionnelle chinoise, les acouphènes ont principalement deux origines énergétiques : le rein et le foie.

En effet, le rein gouverne l'oreille et un manque d’énergie aura une incidence sur les troubles auditifs et vestibulaires (vertiges).

 

Ces symptômes sont souvent accompagnés de fatigue générale, de frilosité, ou encore de transpiration nocturne.

En ce qui concerne le foie, le méridien de la vésicule biliaire passe juste au-dessus de l'oreille. Si son énergie est bloquée, les acouphènes seront souvent vécus comme des « palpitations » dans l'oreille. 

 

A cela s’ajouteront, selon les cas, de l'irritabilité, de la dépression, des insomnies ou encore de l’hypertension.

 

Les crises acouphéniques seront le plus souvent déclenchées par un excès alimentaire, une colère, une contrariété ou un traumatisme.

 

Philippe Barraqué

Le blog des acouphéniens

www.stop-acouphenes.fr

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 02:36

L’hypnose est connue dans le traitement des acouphènes depuis les années cinquante. Elle accroît les capacités à gérer les acouphènes et les symptômes associés : le stress, la dépression et les troubles du sommeil.

 

C’est à l’inefficacité relative de la médecine allopathique dans ce domaine que l’hypnose, comme d’autres thérapies douces, doit son gain de crédibilité.

 

L’objectif de cette thérapie par l'hypnose est de permettre aux patients de se dissocier de la perception consciente de leurs acouphènes.

 

Dans certains cas, on obtient une suppression totale de la perception acouphénique. Plus généralement, on aide les patients à se départir de la perception perturbante.

 

Les acouphènes persistent mais ont moins de retentissements sur la qualité de la vie.

 

Selon des études scientifiques, 65 à 75 % des personnes acouphéniques tireraient un bénéfice de cette technique. 36 % des personnes résistantes à toutes les autres formes de thérapie retrouveraient un mieux-être général.

 

Philippe Barraqué

Le blog des acouphéniens

www.stop-acouphenes.fr

 

source : E.Josse


 
Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 18:50

CDStop Acouphènes cover P.Barraqué Pour soulager vos acouphènes, rien de tel, en complément de la thérapie sonore et de la relaxation, que de modifier vos habitudes alimentaires.

 

Les vitamines A et E contenues dans le beurre, les poissons gras, les oléagineux, l’huile d’olive ou les germes de blé, aident à réduire vos bruits auditifs.

 

Une supplémentation en zinc, que l’on trouve notamment dans les huitres, le pain complet ou  le poulet, a une action positive sur les bourdonnements et les sifflements d’oreilles.

 

Bien entendu, les Oméga-3 sont conseillés pour pacifier le mental.

 

Enfin, si vous souffrez d’acouphènes pulsatiles, essayez l’extrait de Ginkgo Biloba, une plante souveraine pour les problèmes vasculaires et circulatoires.

 

Philippe Barraqué

Le blog des acouphéniens

www.stop-acouphenes.fr

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 18:21

"Je souffre d'acouphènes permanents depuis bientôt un mois. Il s'agit de sifflements aigus dans l'oreille droite. J'avais l'habitude d'écouter de la musique en travaillant, pas forcément fort mais assez longtemps.

 

Un soir en me couchant, j'ai entendu ce bruit qui ne m'a depuis jamais quittée. D'habitude, ça durait quelques secondes, puis ça repartait comme c'était venu. Or, ces acouphènes-là ne sont jamais partis. J'ai été consultée un médecin qui m'a dit que tant que je ne souffrais pas d'hyperacousie, ça n'était pas bien grave.

 

Quelques jours plus tard, après avoir passé plusieurs nuits blanches, je me suis rendue aux urgences. Pensant qu'il s'agissait d'un problème vasculaire, les médecins urgentistes m'ont prescrit du Vastarel pour dilater les vaisseaux de l'oreille - traitement que j'ai arrêté depuis car totalement inefficace, et de surcroît dangereux. J'ai ensuite vu un ORL, qui n'a pas diagnostiqué de perte d'audition, mais qui m'a donné des corticoïdes. Encore une fois, sans effet.

 

J'ai l'impression de vivre un cauchemar. Je ne sais pas quoi faire. Je suppose que ça ne va pas partir. Mon médecin a été le seul capable de me dire que s'il s'agissait d'un choc auditif, c'était peut-être définitif.

 

Je suis déjà épuisée au bout d'un mois, j'ai l'impression que je suis en train de devenir complètement folle. Par moment ça me vrille le cerveau, j'ai juste envie de me cogner la tête contre les murs pour que ça s'arrête.

 

Quand j'étais dans l'amphi à la fac et qu'il y avait beaucoup de bruit autour de moi, j'entendais des sons encore plus aigus, qui semblaient monter et descendre en intensité, comme une sirène. Est-ce dans ma tête? J'ai beau essayer de ne pas me concentrer dessus, ils sont toujours là, comme s'ils me traquaient, comme s'ils s'étaient installés et avaient trouvé l'endroit confortable.

 

Ici, toute seule dans ce studio, je rabâche mes idées noires. J'ai définitivement lâché mes études.  Ce qui est certain, c'est qu'à long terme des acouphènes définitifs, ça n'est pas viable. Je ne pensais pas avoir, ne serait-ce qu'une seconde, l'idée de mettre fin à mes jours. Je m'imaginais déjà vieille. J'imaginais des voyages. J'ai l'impression que tous ces rêves sont révolus.

 

Attention, je n'ai pas dit que je n'allais pas me battre, je vais faire mon possible. J'essaierai tout. Les bruits blancs, la sophrologie s'il le faut. Je ferai tout ce qui est en mon possible, mais je ne peux tout simplement pas passer les prochaines années de mon existence avec ça dans les oreilles. Moralement, c'est un enfer."

 

Philippe Barraqué

Le blog des acouphéniens

www.stop-acouphenes.fr

 

 

*Le prénom de ce témoignage a été changé.

 

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 17:57

L’exposition répétée au bruit modifie certaines fonctions neurophysiologiques de l'organisme par un effet de stress. Les systèmes cardiovasculaire, neuroendocrinien, respiratoire, digestif, oculaire, et surtout nerveux, sont affectés par les nuisances sonores.

 

Ainsi, les taux de consommation en médicaments et de consultations médicales sont beaucoup plus élevés dans les zones bruyantes qu'en zones calmes.

Le sommeil est bien entendu l'une des activités les plus perturbées par le bruit : endormissement difficile, insomnie, etc. Si certains dormeurs s'habituent aux bruits nocturnes, cette adaptation contrainte ne diminue en rien les effets négatifs du bruit. On peut en souffrir sans en prendre conscience véritablement.

 

Cette souffrance passive crée au fil des années des troubles psychiques et psychosomatiques, des dérèglements métaboliques, des problèmes d’hypertension, des acouphènes et de l’hyperacousie.

 

Philippe Barraqué

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 02:42

Selon une étude scientifique* menée sur 100 patients, l’utilisation régulière d’un téléphone portable pendant au moins quatre ans pourrait doubler le risque d’acouphènes.

En effet, les personnes souffrant d’acouphènes ont considérablement augmenté ces dix dernières années. Un certain nombre de facteurs environnementaux peuvent en accroître le risque.

 

Ainsi, les champs électromagnétiques générés par les téléphones portables sont suspectés d’accroître le risque d’acouphènes.

 

Tous les participants de cette étude étaient questionnés sur le type de téléphone portable qu’ils utilisent, la durée des appels, l’oreille avec laquelle ils téléphonent le plus souvent, etc. L’analyse des résultats montre notamment que les patients qui utilisent leur portable pendant plus de 10 minutes par jour ont un risque majoré de 71 % d’avoir des acouphènes.

 

L’explication de ce phénomène proviendrait du fait que la cochlée et les voies auditives absorbent une quantité considérable d’énergie émise par le téléphone portable, comme celle émise par un four à micro-ondes, affectant également le cortex auditif.

 

 

 

 

 



Philippe Barraqué 

 

*Source : Hans Petter Hutter, Occupational and Environmental Medicine, 23 juin 2010.

 

2012 - Le blog des acouphéniens - Tous droits réservés -

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 02:23

CDStop-Acouphenes-cover-P.Barraque.jpg Le CD Stop Acouphènes est fortement recommandé quand vous écoutez trop fort la musique sur votre baladeur ou quand vous êtes exposé à des niveaux de décibels élevés lors des concerts (risque de surdité).

 

Véritable massage sonore de l'oreille interne, les fréquences thérapeutiques rose et blanche agissent sur la cause profonde de vos bruits parasites en effaçant progressivement leur origine traumatique (choc acoustique, émotion, maladie).

 

Le CD Stop Acouphènes reprogramme votre audition et vous aide à retrouver le silence.

 

Obtenez-le en un clic : www.stop-acouphenes.fr

 

2012 - Le blog des acouphéniens - Tous droits réservés -

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 01:52

 Philconf2007halo.jpg"L'acouphène est, selon mon expérience de thérapeute, un programme qui se répète à l'infini, un signal obsédant qui rappelle un évènement, une émotion ou un mal-être qui n'a pas été traité, qui reste en état, et de ce fait, qui demande une transformation de votre écoute intérieure pour s'améliorer sensiblement."

Philippe Barraqué (extrait de son ouvrage La guérison harmonique, éditions Jouvence, 2004, ISBN 2-88353-350-4)

www.stop-acouphenes.fr

 

2012 - Le blog des acouphéniens - Tous droits réservés -

Repost 0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes

Présentation

  • : Le blog des acouphéniens
  • Le blog des acouphéniens
  • : Acouphènes, hyperacousie, surdité précoce, pollutions technologiques et sonores, vous êtes de plus en plus nombreux à souffrir de bruits auditifs. Ce blog des acouphéniens est fait pour vous.
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Thérapie Sonore Fréquentielle TSF, la solution anti acouphènes
    Parmi les thérapies sonores existantes, la Thérapie Sonore Fréquentielle (TSF), mise au point par le musicothérapeute spécialiste des acouphènes Philippe Barraqué, apporte une solution pérenne aux patients atteints d’acouphènes récents ou non. Elle est...
  • Acouphènes, le juste prix d'une thérapie - Philippe Barraqué
    Les acouphènes sont un marché porteur tant pour les fabricants de prothèse que pour les méthodes anti-acouphènes. Comment sélectionner les meilleurs thérapies au plus juste prix. Philippe Barraqué, musicothérapeute et expert santé, vous conseille. Le...
  • Promotion Acouphènes Tout doit disparaître!
    Comment supprimer vos acouphènes? La méthode Stop Acouphènes ™ vous apporte des solutions pour venir à bout de vos dysfonctionnements auditifs afin de mieux les gérer, les apaiser, les accepter. En ce moment, des promotions à prix très doux sur les Packs....
  • Et si votre casque audio pouvait détecter vos risques d'acouphènes? C'est fait.
    La nouvelle technologie Plextek est conçue pour fonctionner avec un casque audio et permet de détecter précocement les premiers signes cliniques des risques d’acouphènes. Le principe est de mesurer les signaux envoyés par le cerveau en réponse à un stimulus...
  • Handicap, programmes des candidats à la présidentielle au banc d'essai - Philippe Barraqué
    Le handicap n’est pas la préoccupation première des médias pour l’élection présidentielle. Les français ne s’y intéressent que lorsqu'ils sont eux-mêmes concernés. Mais que proposent les candidats? Petit tour d’horizon des programmes « handicap » très...
  • Pack oreiller, la solution anti acouphènes
    Le pack Oreiller permet de retrouver des nuits douces sans être gêné par vos acouphènes. Il comprend les 2 CD Stop Acouphènes contenant toutes les fréquences de masquage et un mini haut-parleur extra plat à glisser au fond de votre oreiller. Ce pack a...
  • L'oignon soulage les maux d'oreilles
    Qui n'a pas déjà souffert de maux d'oreilles? Surtout en période hivernal où le froid se mêle aux expositions venteuses. Plusieurs remèdes: le bonnet sur la tête pour se protéger à l'extérieur et l'oignon pour soulager les douleurs lancinantes, parfois...
  • Vertiges de Ménière, ça se soigne comment?
    Le traitement des vertiges de Ménière repose sur l’isolement du patient et l’administration de différents médicaments : anti vertigineux, sédatif, anti nausée. Le traitement de fond vise à prévenir la récidive des vertiges. Il se subdivise en traitements...
  • Troubles auditifs, l'armée américaine s'en occupe - Philippe Barraqué
    Nombreux sont les troubles auditifs des militaires américains dont les causes sont le maniement des armes et les séquelles post traumatiques liés à la guerre. Il existe pour cela un centre d'excellence pour les traiter. Ce centre américain de prévention...
  • Les hallucinations auditives, comment vivre avec? Philippe Barraqué
    En psychiatrie, l’entente de voix est signe de psychoses redoutées telles que la schizophrénie. Mais en la revendiquant comme une singularité avec laquelle il est possible de vivre, ce qu'on appellent désormais "des entendeurs de voix" font sortir les...

Pages

Liens